Les gestes à éviter lors de la taille d’un arbre fruitier

$Prendre soin de son jardin demande nécessairement de tailler avec soin les arbres fruitiers, une pratique cruciale à la fois pour favoriser la fructification et assurer l’entretien. C’est un véritable art que manient les élagueurs et qui se perfectionne au fil du temps et de l’expérience. Toutefois, il est essentiel de maîtriser certains détails pour éviter d’endommager ces précieux arbres. Lisez en plus ici. 

Tailler l’arbre à la mauvaise période et pratiquer une coupe droite

Tailler les arbres fruitiers est comme un art qui réside dans le choix du timing. Généralement effectuée en hiver, mais en évitant soigneusement les périodes de gel, cette pratique révèle pleinement ses avantages pendant la période de repos de l’arbre. 

Durant cette saison, la sève se retire des branches, concentrant ainsi son énergie dans les racines. De ce fait, la coupe ne provoque pas d’écoulement excessif, favorisant une cicatrisation optimale et renforçant par la même occasion la résistance de l’arbre aux parasites.

Cependant, la prudence est nécessaire, car le moment et la fréquence de la taille varient selon chaque arbre fruitier. Pour stimuler la fructification, l’abricotier et le prunier par exemple préfèrent une taille en fin d’été, tandis que l’oranger la préfère au début du printemps. Il est donc nécessaire de bien connaître le calendrier idéal pour tailler l’arbre fruitier.

Pour tailler avec soin un arbre fruitier, il est recommandé d’adopter la coupe en biseau à un angle de 45°, avec la partie supérieure du biseau du côté du bourgeon et une pente inclinée en sens inverse. Comme vous pouvez le lire sur https://www.elagueur-montpellier.com/, cette technique empêche les gouttes de pluie de s’écouler directement sur le bourgeon, évitant ainsi tout risque de pourrissement dû aux moisissures.

Enlever les fibres du bois en taillant son arbre

Ici, il est nécessaire que l’outil de coupe soit affûté à la perfection et ajusté au diamètre de la branche. Sinon, la coupe risquerait d’être imparfaite, laissant le rameau partiellement arraché.

Privilégiez une coupe nette avec des lames désinfectées à l’alcool entre deux arbres pour favoriser une cicatrisation saine et prévenir les maladies. La trousse idéale du jardinier tailleur se compose d’un sécateur, l’outil de base pour les branches de petit diamètre jusqu’à 2 cm, selon le modèle. 

Un coupe-branches (élagueur) avec ses deux longs manches s’avère essentiel pour atteindre les branches en hauteur ou au cœur de l’arbre, offrant une puissance de coupe accrue pour des branches allant jusqu’à 5 cm de diamètre. Pour les branches plus imposantes, une scie à main est indispensable. 

Enfin, n’oubliez pas d’appliquer un mastic cicatrisant sur les plaies pour protéger les arbres des parasites et maladies. Entretenir les arbres fruitiers nécessite de bien choisir la période. La taille doit aussi se faire en respect de certaines règles, pour éviter de nuire à l’arbre. Faites preuve de prudence en contactant un spécialiste.